Macérât de pâquerettes

{DiY} Macérât huileux

de Pâquerettes

❀ ❀ ❀

Au printemps,

les jardins sont recouverts de jolies pâquerettes,

ces petites fleurs délicates que personne ne s’arrête pour admirer.

Et pourtant c’est bien dommage

car elles poussent en quantité et donne un soin naturel

qui permet de redonner fermeté et élasticité à la peau

notamment au niveau du décolleté et du buste chez la femme.

La fleur de pâquerette

ou Bellis Perennis de son petit nom botanique (belle pour toujours)

est tout un programme à elle toute seule !!

Voici quelques vertus cosmétiques de cette potion magique:

apaisante, réparatrice, décongestionnante, raffermissante,

regalbante, anti-âge, circulatoire (tonifiante sur les vaisseaux sanguins).

Alors, avant le passage de la tondeuse,

allez vite cueillir les pâquerettes de votre pelouse

et lancez-vous dans ce {DiY} de macérât de Bellis,

un produit cosmétique 100% naturel

nous promettant beauté et jeunesse éternelle !! 😉

❀ ❀ ❀

diy macérât de Pâquerettes Creamalice

 

Difficulté
Niveau un
Coût
Niveau un
Temps
Niveau trois
Âge

Matériel

  • Des fleurs de pâquerettes
  • Un tamis
  • Un petit bocal stérile
  • Une huile végétale de 1° pression à froid et bio de préférence (olive, tournesol, jojoba, amande douce, noyaux d’abricot, pépins de raisin etc…)
  • Un chinois ou une étamine
  • Un flacon opaque ou une petite bouteille
  • Une étiquette

Étapes

  • Par une journée ensoleillée, récoltez de nombreuses fleurs de pâquerettes dans un endroit non traité et se trouvant de préférence loin du passage des voitures.
  • Etalez les fleurs de pâquerettes sur un plateau ou idéalement un tamis et laissez-les sécher 2 à 3 jours dans un endroit sec et ombragé (ou au four à 40°C pendant quelques heures bien à plat sur une plaque).
  • Remplissez ensuite un petit bocal stérilisé avec votre récolte jusqu’à la moitié.
  • Versez dessus l’huile végétale bio de votre choix (moi j’ai utilisé de l’huile de Tournesol) dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes. L’huile de Tournesol présente l’avantage d’être riche en vitamine E, qui fera office de conservateur.
  • Fermez le bocal, mais pas de façon hermétique, pour que l’huile puisse “respirer” et laisser sortir le peu d’humidité restante.
  • Placez le bocal dans un endroit lumineux (de préférence proche d’une source de chaleur) mais pas de soleil direct car les UV dégradent les principes actifs.
    Laissez reposer entre 3 et 6 semaines en secouant de temps en temps.
  • Lorsque le macérât est prêt, filtrez-le avec une étamine et transvasez-le dans un petit flacon de couleur opaque de préférence.
  • Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date de préparation et conservez de préférence à l’abri de la chaleur et de la lumière maximum 10 à 12 mois.
  • Conseil d’utilisation : en application cutanée, quelques gouttes en massage sur les zones concernées, comme le buste, le décolleté et le visage.

Attention aux allergies si vous êtes sensibles aux Astéracées.

Pour info, ces petites fleurs sont aussi comestibles et peuvent être consommées avec une salade ! Et en infusion, elles soulagent la toux !

Prenez soin de vous et de la nature qui vous entoure, elle vous le rendra bien ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *